• Hippodrome de Rostrenen - Dimanche 15 mai

    Rostrenen sur un nuage

     

    Sur les deux jours, la société a enregistré une fréquentation appréciable. 5000 spectateurs ont été évalués. Les raisons de ce succès sont dus au contexte du calendrier qui a un faible pour le week-end de la Pentecôte. Il y aussi la tradition locale bien ancrée dans les habitudes des Rostrenois. Mais cela n'est pas suffisant. Le dynamisme de cette société, les travaux entrepris ont été déterminants. Pour couronner le tout, la qualité du programme avec le Grand Cross a eu un impact inespéré.

                           

    Hippodrome de Rostrenen - Dimanche 15 mai

    Pas l'ombre d'un doute chez Alban Desvaux filant au poteau

     

    Hippodrome de Rostrenen - Dimanche 15 mai

    Un podium bien fréquenté

     

     

    Les dirigeants ne maîtrisent pas les engagements. On a connu des lots plus fournis dans le Grand Cross. Mais la qualité a pris le pas sur la quantité. Comme dans un scénario bien écrit, on attendait la revanche de l'édition 2015 où Kiss Delacour avait terminé deuxième. Elle n'avait pas l'aura de cette année. Ses victoires dans les grandes épreuves de Corlay et de Craon l'ont hissée au rang de diva. Evidemment le public n'avait d'yeux que pour elle. La jument faisait sa rentrée. En cas de défaite, il aurait été facile de lui trouver une excuse, une course de mise en jambes, une épreuve préparatoire pour les prochaines confrontations etc. Montée avec doigté par Alban Desvaux, un jockey aussi discret que talentueux, Kiss a tenu son rôle sobrement sans en rajouter. Dans son entourage, on était très serein. Jérôme Follain annonçait que, si tout se passe normalement, la jument irait à Corlay et Craon, pour y défendre ses titres acquis, l'an dernier. Très ménagée dans ses engagements, Kiss Delacour n'aura pour but que de confirmer son brillant  passé.

    « Hippodrome de Rostrenen - Dimanche 15 maiL'image »